Rachat de NDD expirés via pheenix.com

Dans le monde du SEO, beaucoup connaissent la puissance (actuelle) du rachat de noms de domaine expirés.

Pour les noms de domaine en .fr, les acteurs sont nombreux : une inscription à l’Afnic, et vous bénéficiez de la liste des noms de domaine qui vont tomber.

Ce démarquera le bot le plus rapide pour récupérer le nom de domaine à l’heure fatidique.

Pour les noms de domaine en .com (ou tout autre TLD), la concurrence est également rude.

J’ai décidé de tester il y a peu Pheenix.com , qui achète par moment des noms de domaine pour les proposer aux enchères.

Ces petits malins modifient les Whois de ces domaines pour y intégrer leur pub. C’est magnifique !

Bon, déjà, faut pas avoir peur des sites fait en 8 minutes une nuit à moitié bourré :

Page d'Accueil Pheenix

Oubliez les sites 2.0 avec du javascript de partout, du flat design, tout ça tout ça. Chez Pheenix, on mets le logo comme seul image, et le reste en s’en bat le code.

Une fois l’inscription faite, vous arrivez sur une interface tout aussi charmante :

Interface Pheenix

 

Côté confiance, j’étais à 8%.

On ajoute les noms de domaine qui nous intéresse (n’importe lequel, expiré ou non). On peut aussi consulter la liste des noms de domaine surveillés ou déjà acquis par Pheenix via FreshDrop.com (lien d’affil) .

Et la, vient le problème du paiement. Car faut alimenter un portefeuille qui sera débité dans le cas ou le robot de Pheenix récupère pour vous le nom de domaine.

On peut payer en Bitcoin, c’est l’occaz de tester sans prendre trop de risque avec des €. On passe via le site coinbase.com, pour ceux qui connaissent, c’est donc hyper rapide.

Je tente de récupérer un nom de domaine en .com avec une forte ancienneté (11 ans) et des milliers de backlinks propres, qui doit tomber 10 jours après. Je m’attends donc pas trop à des miracles.

Le jour ou le domaine tombe, je reçois cet e-mail :

pheenix confirmation email

Youhou ! C’est la fête !

Le transfert : la galère

Mais je vais vite déchanter : les transferts ne sont pas autorisés par l’ICANN avant 60 jours.

Pheenix propose 2 solutions : mettre des IP de DNS personnalisé, ou créer une redirection vers un autre domaine en 301 ou 302.

Premier problème : je ne dispose pas de serveur DNS primaire et secondaire qui ne soit pas lié à aucun de mes sites (pour faire plus discret).

Second problème : la redirection 301 redirige vers le site de l’hébergeur de Pheenix.

 

Je me retrouve donc avec un nom de domaine avec un fort potentiel pour quelques euros (19$ le « backorder »), mais qui est resté 60 jours indisponible en plus de la période de rédemption.

Le transfert se fait relativement facilement : le code de transfert est directement accessible.

J’ai depuis retenté l’expérience avec 4 autres noms de domaine. 3 sur les 4 ont été récupérés.

Le service est donc plutôt bon malgré l’interface dépouillé, et le problème des DNS qui peut être délicat lorsque l’on veut rester hors des radars.

 

Etiqueté le:,,

2 commentaires pour “Rachat de NDD expirés via pheenix.com