Inbox, Google Now, et le ld+json (le côté mauvais)

Vous lisez le billet version « méchant méchant méchant garçon ». La version « bisounours » est ici.

Depuis quelques temps, je m’amuse sur les sites e-commerces à balancer du « ld+json » dans les mails de confirmation de commandes, mais aussi dans les newsletters, et dans tout mail qui me semble intéressant.

Pour les sites proposant du retrait en magasin (ou « drive »), cela permet d’ancrer le rendez vous directement dans Google Now ou Inbox. Et pour les plus vicieux, ça permet de caler un lien d’affiliation à J+10 de son mail, directement sur l’écran d’accueil du téléphone.

On peut donc faire énormément de chose avec ce ld+json, du plus correct (celui la), au plus vicieux (ce billet).

On va tenter de faire le tour des possibilités d’aujourd’hui (surtout celles que j’ai réussi à faire fonctionner).

Rapide présentation

Si vous avez un mobile Android, vous avez surement Google Now sur votre écran principal. On y retrouve des cartes « magiques » qui vous indiquent la météo, le cours de la dernière action que vous avez consulter, des articles liés à vos dernières recherches, le temps de trajet jusque votre boulot ou votre domicile … parfois, c’est un peu flippant.

Et bien, avec du ld+json dans le mail du compte gmail, vous pouvez également y faire afficher des choses, sales ! Sur Inbox (le remplaçant de l’appli Gmail), ça fonctionne aussi !

Attention, il y a certaines contraintes :

  • Vous devez impérativement balancer sur un compte Gmail (celui du Google Now, si vous avez plusieurs comptes sur votre téléphone, c’est le principal).
  • Vous devez envoyer le mail depuis un serveur valide, avec signature DKIM et SPF.
  • Les liens vers lequel vous pointer doivent être valides, sans redirection 301 (j’ai pas tester le cloaking)

On passe aussi certains filtres :

Le viagra, ça passe (faut l’encoder en ascii, mais ça passe !!!)

Les événements

C’est celui que je préfère ! Je m’en sers principalement sur les sites e-commerces qui proposent du retrait rapide en magasin (ou du drive), mais c’est aussi le plus vicieux.

C’est dans cette carte que vous allez pouvoir caler discrètement un « rendez-vous » avec un lien d’affiliation, ou une petite pub.
Vous enregistrez dans ces cartes la position du magasin, l’heure de l’évenement, et vous pouvez y inclure une URL de modification de réservation (ici, notre lien d’affil). L’astuce, c’est que les personnes qui ont Inbox d’installer vont voir le rendez-vous, comme ici :

viens-boutique

MAIS ! Vous pouvez ajouter autant d’événement que vous voulez, et seul le premier s’affiche 😉

Sur Google Now :

Aperçu Google Now

Schema.org donne huit types de réservation possible, que vous pouvez retrouver ici  (en sélectionnant tout en bas l’onglet ld+json, vous avec un morceau de code en exemple, pas forcement fonctionnel) :

http://schema.org/Reservation

J’utilise principalement EventReservation ou FoodEstablishmentReservation

Je ne les ai pas tous testés, mais l’affichage est souvent identique.

Et voici aussi le code que j’ai utilisé pour le test :

Pour les restaurants (le FoodEstablishmentReservation), l’affichage donne ceci :

FoodEstablishmentReservation

Etiqueté le:,

Un commentaire pour “Inbox, Google Now, et le ld+json (le côté mauvais)

  1. Pingback: Inbox, Google Now et LD+JSON - Blog Hooger SAS